L’école de la Voie intérieure

Capture d’écran 2015-08-13 à 17.48.01Elle est fondée en 1988 par Vlady Stévanovitch et quelqu’uns de ses élèves avancés sous l’appellation:  » Tai Ji Quan et Chi ». Assez vite, l’école se développe notamment à travers ces grands d’été ouverte à tous d’une durée de six semaines. L’Ecole de la Voie Intérieure était née.

Actuellement elle existe dans une vingtaine de pays dont la Belgique, le Québec, la France, la Suisse, la Grèce, l’Italie, le Portugal, le Royaume Uni, la Croatie, l’Espagne, l’Inde…

L’Ecole s’est développée rapidement grâce à l’enthousiasme transmis par Vlady et son enseignement adapté aux occidentaux, exempt de toute approche théorique et de toute interprétation.

Elle est structurée de la sorte :

  • Les formateurs d’enseignants : ils sont quatre en 2015
  • Les professeurs : une trentaine dans le monde
  • Les enseignants : environ trois cent enseignants à travers le monde
  • Quelques dix milles pratiquants et élèves.

En mars 2000, Vlady transmet à Michèle la direction générale de l’Ecole et fait d’elle le principal garant de l’authenticité de son enseignement. Le 4 novembre 2005, Vlady s’éteint. L’Ecole continue, l’élan est lancé.

MIchèle Stévanovitch

Michèle Stévanovitch pratique et enseigne depuis plus de 30 ans. Elle dirige l’école et la formation d’enseignants.

Capture d’écran 2015-08-13 à 17.44.54Michèle a à cœur de préserver, à travers une méthode rodée, un enseignement intact et une transmission fidèle. Son enseignement est clair, simple et joyeux, à chacun de décider jusqu’où il veut avancer dans cette exploration de la Vie. Notre enseignement ne se limite pas à l’apprentissage de techniques, nous essayons de mettre en avant ce qui se transmet de génération en génération.

« Je veux transmettre aux élèves d’aujourd’hui la capacité de se connecter au monde infini du Chi et à la joie de la présence intérieure de manière simple et accessible. Il n’y a pas de magie, mais il y a sans cesse de l’émerveillement.

Je suis consciente de la chance énorme de pouvoir faire de cet enseignement « ma vie »  Merci à ceux qui décident de passer une semaine, un mois, un an au centre à travailler avec moi. J’ai alors le plaisir de les entraîner à mon tour dans ce travail intérieur, de les aider à se libérer de toutes les couches endossées par l’éducation, la culture, les conventions pour retrouver la vraie nature du « moi », ouvert, heureux, amoureux de la vie.