Le Qi Gong dans l’Art du Chi

Vlady Stévanovitch, fondateur de l’école, s’est attaché à transmettre les exercices de Qi Gong en mouvement ainsi que les techniques énergétiques pratiquées allongées ou en assise (Qi gong « Nei Dan », ou alchimie interne) dans un but de santé et de bien-être.

En cela, notre Qi Gong serait plutôt issu du Qi Gong taoïste.
Cependant, Vlady a écarté de la transmission les aspects culturels (noms chinois, histoire) et philosophiques (le Taoïsme), pour donner une transmission directe, de corps à corps, où le ressenti et la perception de l’énergie vitale prévalent.
voir la page d’accueil du site.

Capture d’écran 2015-08-13 à 16.38.36Son enseignement concret ne se perd ni dans des concepts culturels, ni dans des interprétations théoriques des phénomènes énergétiques. L’absence de termes chinois facilite l’apprentissage pour un public occidental.

Vlady Stévanovitch a livré un véritable mode d’emploi pour ceux qui au-delà, des techniques de base renforçant la santé, veulent apprendre à maîtriser le Chi.

Qi Gong en mouvement

  • Les huit pièces de Brocart (étoffe soyeuse et précieuse, en analogie avec la santé)
  • Les 11 exercices de santé chinois, sélectionnés parmi des centaines pour leur complémentarité.

Capture d’écran 2015-08-13 à 16.37.50Ils forment ainsi une pratique de santé complète. Dans l’enseignement de l’Art du Chi, nous pratiquons guidés par notre ressenti et nos perceptions, dans le respect de nos limites corporelles.

La présence corporelle, la disponibilité d’écoute et le ressenti dans un corps en relâchement nous amènent à la perception du Chi. Ces formes de Qi Gong constituent un ensemble de mouvements en posture debout pour apprendre à s’enraciner et se relâcher tout en étant centré, favorisant ainsi une bonne circulation du Chi.
Voir les cours débutants à : AnnecyAnnemasseThononGrenobleLyon

Qi Gong en assise – Méditation

Capture d’écran 2015-08-13 à 16.41.10Dans la position assise, le premier exercice consiste à plonger en soi-même, à entrer dans une perception intériorisée de notre corps afin de réveiller notre capacité à sentir. Par la présence, la disponibilité de notre écoute et la détente, nous apprenons à percevoir le Chi dans le corps, à nous centrer dans le Tantien (Dan Tien), centre de gravité et d’énergie.

Dans l’Art du Chi, nous pratiquons le Qi Gong à travers :

  • la mobilisation du Chi dans le corps
  • la «prise en main» du Tantien.
  • la respiration sub-ombilicale « tantienienne » (qui engage notre centre, le Tantien)
  • la respiration dans tous «les étages» du corps
  • la petite circulation (ou «orbite microcosmique» ou bien encore «petite circulation céleste»)

Ces techniques nécessitent souvent des interventions mentales impliquant la volonté (l’intention) et de l’imagination. De nombreux exercices allient relaxation, respiration, circulation du Chi dans le corps. Ces pratiques favorisent un état d’être, une qualité de présence à soi, de présence en soi. Ils excluent tous aspects de performance et de résultat pouvant créant des états de tension défavorables.

Des techniques plus poussées sont enseignées aux pratiquants avancés.

La relaxation en posture couchée

les étapes de relaxation réalisées au sol sont des préparations indispensables au Taï Ji Quan et Qi gong de l’Ecole de la Voie intérieure. Elles recherchent avant tout le bien-être et la conscience du corps libéré de ses tensions habituelles.

Capture d’écran 2015-08-13 à 16.11.21Dans la position allongée, guidés par la voix de l’enseignant et par des images, nous retrouvons la souplesse par des étirements et des assouplissements, en douceur, dans le respect du corps et de ses limites. Nous commençons à nous détendre, à nous relaxer en profondeur et à retrouver une respiration plus libre et naturelle avant de démarrer une pratique en mouvement. Cette entrée en matière, originalité pédagogique de la Méthode Stévanovitch, constitue un véritable préalable : l’énergie circule mieux et plus librement dans un corps détendu, habité, rendu fluide par le Chi.

Les automassages

L’automassage stimule la circulation du Qi. En utilisant les doigts et les paumes des mains, on active des points de pression localisés sur les méridiens énergétiques.

Les automassages (aussi appelés Do In) font également parti de notre pratique corporelle :

Capture d’écran 2015-08-13 à 16.49.45ils correspondent au massage des extrémités du corps, riches en terminaisons nerveuses et points d’acupuncture. Ils relancent de façon concrète et palpable la circulation du « Chi », lèvent les blocages musculaires et apaisent les tensions nerveuses et musculaires. Font partie de la transmission de Vlady Stévanovitch, les massages des mains, du visage, des pieds.

 

Les sons porteurs de Chi, une recherche menée sur les Ondes Vives.

L’enseignement de l’Art du Chi intégre également un ensemble de techniques d’émission de sons porteurs de Chi issus de techniques nous venant d’Inde, de Chine et du Japon. Vlady Stevanovitch a réussi à décomposer les techniques pour les rendre accessibles. Il a mis à notre disposition de précieux exemples enregistrés ainsi qu’un ensemble d’outils sonores pédagogiques. Ils nous guident et nous font sentir les zones du corps à mobiliser et à faire vibrer.

ICI, Michéle Stévanovitch parle de la recherche sur les sons porteurs de Chi.

Un livre de l'école : La Voie de l'énergie

Un livre de l’école : La Voie de l’énergie

Retour en haut de page