Qi Gong ou Yoga chinois

Qi Gong …. Yoga chinois…  Quésaco ? (qu’est-ce que c’est)

Sans remonter très loin dans le temps et en creusant un peu, on s’aperçoit que la terminologie « Qi Gong » est toute récente. Elle aurait été développée dans les années 1970/1980 aux Etats-unis , puis repris par les Chinois eux-mêmes avant d’envahir le continent Européen.
Avant cette époque, il était question de »Yoga Chinois » ou « Gymnastique Chinoise Traditionnelle ». A noter que le premier institut « officiel » de Qi Gong fut créé à Pékin en 1981. Les pratiques qu’elle désigne sont quant à elles bien plus anciennes.
Voir à ce titre, le site de  Georges Charles. « les Arts Classiques du Tao » qui désigne un ensemble de pratiques différentes mais qui s’incluent dans un contexte global.

L’Art du Chi – Taï Ji Quan, Qi Gong (Yoga Chinois) et compagnie…

Au sein de l’école de la Voie Intérieure, la pratique de « l’Art du Chi » met le travail de perception et de mobilisation du Ch (l’énergie vitale) au centre de la discipline. le Chi est un instrument de communication avec les autres, avec la nature.
C’est en même temps un instrument d’exploration de nous-mêmes. De notre corps pour commencer, mais bien au-delà du corps percu, de notre réalité profonde, de ce que nous sommes fondamentalement avant toute différenciation : des unités de vie.Pratique de l'Art du chi dans les contreforts Himalayens

La grande aventure de l’Art du Chi et de son enseignement

Sans dénaturer, sans désacraliser… comment offrir aux élèves un accès le plus direct, le plus simple et le léger possible. Tels sont les « challenges » auxquels les enseignants cherchent à faire face.
Et ne nous arrêtons pas à la terminologie plus ou moins savante ou exotique de ces disciplines : Qi gong ou Yoga Chinois, Tai Ji Quan ou Tai t’chi T’chuan… l’essentiel est dans l’accès au vivant qu’elles nous permettent.